Étiquette : technologie

Et si le soleil couvrait tous nos besoins en énergie?

Ingénieur reconnu pour ses réalisations en intelligence artificielle et dans la conception de logiciels, Ray Kurzweil est un expert écouté du futur des technologies. Brillant étudiant du MIT de Boston, il a mis au point en 1974 un appareil pour les aveugles capable de lire un livre à haute voix. Il a inventé pour la star du soul Stevie Wonder un clavier capable de reproduire les instruments de tout un orchestre – dont le synthétiseur s’est inspiré. Il a beaucoup travaillé sur la reconnaissance vocale par ordinateur comme celle des lettres et du langage et conçu un traducteur simultané de l’anglais à l’allemand de haute qualité. Récemment, il a mis au point machine capable d’écrire un texte fiable sous la dictée – une véritable prouesse.
Lire la suite

Toutes les fiches PDF de la CANTE googlées en une seule recherche

LA CANTE est la cellule académique des nouvelles technologies éducatives de l’Académie de Lille. Ce service met à disposition un forum et une série de fiches au format PDF pour aider les personnes ressources.
Elles expliquent par exemple comment configurer un serveur Kwartz, rejoindre un domaine, paramétrer BCDI, déployer Netsupport School ou encore déployer une image disque sur plusieurs postes d’un réseau pédagogique avec Rembo…
Petit truc donc à l’usage des personnes ressources TICE les moins expérimentées, qui voudraient retrouver en un clic l’ensemble de ces fiches (je suis de ceux-là).
Cliquez ici, vous obtiendrez tous les liens vers les fiches en PDF de la CANTE et uniquement de la CANTE.

Des yeux artificiels pour les non-voyants




Exloring the world…

Mise en ligne par WouterKvG

Les entreprises et chercheurs japonais font de bonnes avancées dans le développement de technologies capables de rendre la vue à des patients aveugles ou à vision détériorée. Un système de vision artificielle développé conjointement par le groupe Nidek, une équipe de chercheurs menée par le professeur Yasuo TANO et le professeur Jun OTA semble très prometteur.

Le système est constitué:

  • d’une paire de lunettes de soleil embarquant des caméras
  • d’un appareil électronique convertissant les images en numérique
  • de 4mm² d’électrodes stimulant le nerf optique

Selon le vice-président de Nidek, Motoki OZAWA:

Lorsque le signal atteint le cerveau, le patient voit à nouveau.

Ce que le sujet est capable de voir dépend de la surface d’électrodes implantées et utilisées…

Une opération chirurgicale est prévue cette année à l’université d’Osaka pour implanter une troisième génération de ce système dans l’oeil d’un patient. L’objectif est de dépasser le stade de la simple lumière. Malheureusement, ce système ne fonctionne que chez les personnes dont la rétine a perdu sa fonction de transformation des signaux lumineux, à cause d’un diabète par exemple…

La compagnie pense doubler le nombre d’électrodes. Cela devrait suffire au patient pour discerner le nombre de doigts que l’on présente à 30 centimètres devant lui. C’est en tout cas l’objectif que s’est fixé Nidek pour 2010. Et lorsqu’il sera atteint, un test sur plusieurs douzaines de patients sera effectué avant de commercialiser le produit aux alentours de 2011.

Source: BE 469 Nikkei

La chaussée de demain se prépare




Hit the Road, Jack!

Mise en ligne par joaobambu

A l’heure actuelle, les enrobés des chaussées endommagées sont concassés avant d’être réutilisés sur la même chaussée, ce qui évite l’ouverture de nouvelles carrières et le transport de matériaux. La technique, qui devrait se généraliser dans les prochaines années, vise à recycler 100 % des matériaux de la route, contre environ 30 % actuellement.
Lire la suite

Pourquoi les écoles devraient utiliser exclusivement des logiciels libres

Je suis tombé sur cette note de Richard Stallmann… Ce visionnaire montre encore toute sa clairvoyance dans le texte qui suit!

Il existe des raisons très générales pour lesquelles tout utilisateur d’ordinateur devrait se focaliser sur les logiciels libres. Ils donnent la possibilité de contrôler notre propre ordinateur, alors qu’avec les logiciels commerciaux l’ordinateur obéit au propriétaire du logiciel – l’éditeur – et non plus au propriétaire de l’ordinateur lui-même. Avec les logiciels libres, les utilisateurs ont la liberté de coopérer, de mieux diriger leur vie. Cela s’applique aux écoles comme à tout le monde.

Mais il existe des raisons spécifiques qui concernent les écoles.
Lire la suite